Hommage à Stefano Caldarelli

M. Stefano Caldarelli, Professeur de notre département, s'est éteint à l'âge de 55 ans après une longue et terrible maladie. 

L'hommage au Professeur Caldarelli, publié sur le site web de l'Institut de Chimie du CNRS, est reproduit ci-après.

http://www.cnrs.fr/inc/communication/actualites.htm#decesCaldarelli

Nous avons l’immense tristesse d’annoncer le décès de notre collègue Stefano Caldarelli, Professeur à l’Université Aix Marseille et membre éminent de l’Institut des Sciences Moléculaires de Marseille (UMR CNRS-AMU). Il était un ami de beaucoup d'entre nous et très bien connu dans la communauté nationale et internationale de la RMN. Il nous a quitté mardi à l’âge de 55 ans, après un long combat contre une cruelle maladie.

Stefano a fait ses études universitaires à Pise, où il a obtenu son diplôme de master en 1988 puis son diplôme de doctorat en sciences chimiques en 1993 à l’Université de Pise sous la direction du Pr. Carlo Alberto Veracini, en travaillant dans le domaine des cristaux liquides et de leur analyse par RMN. Lors de ses études doctorales et à l’occasion d’un stage post-doctoral, il a séjourné à plusieurs reprises dans le laboratoire du professeur Alex Pines à Berkeley (États-Unis), une figure internationale très réputée et très respectée de la communauté RMN. Il a ensuite intégré l’université de Lausanne comme Premier Assistant, avant de rejoindre le CNRS en 1996 en qualité que chargé de recherche (CR1) à l’Institut de recherche sur la catalyse (Villeurbanne). En 2001, il est nommé Professeur à Aix-Marseille Université où il a d’abord développé son propre groupe de recherche, puis créé et dirigé de 2004 à 2007 une structure de type Jeune Équipe (JE2421 TRACES), avant de rejoindre en 2008 l’Institut des sciences moléculaires de Marseille (iSm2 UMR 7313). En 2012 et jusqu’en 2015, à la demande du Pr. Max Malacria, directeur de l’Institut de chimie des substance naturelles, Stefano a partagé son temps et ses activités entre Marseille et Gif-sur-Yvette.

Dans ses travaux, Stefano a développé des approches innovantes tant sur le plan des méthodes que des applications de la Résonance Magnétique, à l’interface entre solide, matière molle et liquide. Ses développements sur les mesures de diffusion ont en particulier ouvert la voie de la chromatographie par RMN. Ils font référence et trouvent leurs applications dans de nombreux champs de recherche couvrant matériaux et bio-matériaux, polymères ou métabolomique.

Stefano était une personne cultivée, très dynamique et enthousiaste, qui s’impliquait non seulement dans ses activités d’enseignant-chercheur, mais également dans l’organisation et la création de colloques scientifiques internationaux, dont certains sont aujourd’hui devenus des références incontournables du domaine (Chamonix Solid-state NMR Conferences), ainsi que dans la conduite de projets internationaux d’envergure, notamment avec le Brésil. Sa culture, sa bonne humeur, son enthousiasme et son humour faisaient de lui une personne avec laquelle il était très agréable de travailler et de discuter.

Ses funérailles auront lieu le jeudi 8 novembre à 14h30 à Spoleto, sa ville natale, à l'église de Santa Rita.

 

Stéphane Viel, direction de la Fédération de Recherche des Sciences Chimiques

Marius Réglier, directeur de recherche à l'iSm2

Dominique Massiot, directeur de recherche au CEMHTI

Erick Dufourc, directeur adjoint scientifique de l'INC